Bilan Nuit de la lecture 2018

Nuit de la lectureRetour sur la Fantastique Nuit Lovecraft à la BU Tréfilerie

Samedi 20 janvier, les BU de l’Université Jean Monnet ont organisé leur 1ère Nuit de la lecture à la bibliothèque universitaire Tréfilerie, de 17h à 22h. Cet événement national lancé en 2017 par le Ministère de la Culture donnait carte blanche aux organisateurs et l’équipe animation de la BU Tréfilerie a fait le choix de l’originalité.

Les bibliothécaires ont pris le parti de s’appuyer sur les événements en cours et à venir à l’UJM, en cultivant des partenariats forts avec des acteurs universitaires ainsi que des partenaires culturels locaux.

Cet évènement s’inscrivait dans un cycle plus vaste d’évènements autour de l'écrivain H.P. Lovecraft, en partenariat avec Anne Béchard-Léauté, responsable du master Arts parcours « Edition d’art, livre d’artiste » et Arnaud Moussard, enseignant de la faculté d’anglais :

  • Concours de nouvelles en juin 2017.
  • Fantastique Nuit Lovecraft.
  • Atelier d’écriture avec François Bon , le 29 janvier 2018.
  • Journée d’études consacrée à la traduction et à la réception de l’œuvre de Lovecraft : « Noter, transcrire, traduire : Regards multiples sur Howard Philips Lovecraft (1890-1937) » , le 30 janvier.
  • Exposition de travaux d’étudiants du master Arts parcours "Edition d’art, livre d’artiste" autour du Common place book., du 30 janvier au 24 février ; vernissage le 30 janvier.
  • Projection de l’Antre de la folie de Carpenter, le 2 février.

D’autres acteurs culturels locaux ont également participé à l’animation de la nuit :

  • La médiathèque de Saint-Étienne a proposé un salon de BD fantastiques grand public.
  • La librairie de bandes-dessinées indépendantes, L’étrange rendez-vous, a fait découvrir au public sa sélection de romans graphiques fantastiques.
  • La Taverne du Gobelin Farci a conçu et animé une murder party géante qui se déroulait dans l’univers des romans de Lovecraft.
  • La troupe de théâtre d’improvisation, Improve Yourself, a accueilli le public avec des programmes et animé les espaces, en interprétant des personnages lovecraftiens.

Les animations proposées autour de la lecture :

Seuls les espaces de circulation étaient ouverts. Décorés pour l’occasion de façon à créer l’ambiance de la bibliothèque des rêves de Miskatonic. Les bibliothécaires présents ont joué le jeu de la transformation en revêtant une tenue noire ou d’époque pour l’occasion.

  • La murder party a réuni 40 joueurs, toutes les énigmes ont été trouvées, dont une 4 minutes avant la clôture du jeu !
  • Un jeu de manipulation littéraire a connu un grand succès. Le principe : dix textes à trous de Lovecraft réécrits à l’aide de 10 dictionnaires spécialisés différents. Ce « jeu du dictionnaire » a permis de produire 35 textes revisités, qui resteront exposés deux semaines dans la BU.
  • 3 salons de lecture - Lovecraft, Hoffmann et le fantastique, BD –  ainsi que le stand de la librairie « L’étrange rendez-vous » permettaient au public de lire ou feuilleter tranquillement les collections croisées des bibliothèques universitaires et municipales ou encore d’acheter des ouvrages.
  • Une exposition de « livres maudits » de la collection de livres d’artistes de la BU en annonce de l’exposition à venir.
  • Une exposition des étranges photos d’Eric Vial-Bonnacci, qui, présent, a pu faire découvrir son travail sur les friches industrielles et l’imaginaire littéraire. A noter qu’Eric Vial-Bonnacci est également le lauréat du concours de nouvelles organisé en juin 2017 autour de Lovecraft.
  • L’association étudiante, Agoraé, a tenu un stand de restauration rapide et saine composée de boissons chaudes, de soupes de légumes et de brochettes de fruits à petits prix.

Au total, entre 70 et 80 personnes différentes sont passées à la BU entre 17h et 22h. Les retours ont tous été très positifs, de la part du public comme des intervenants. Le public a particulièrement apprécié l’intervention des comédiens, mais également tout le travail de mise en espace et de valorisation des collections.

De nombreux usagers se sont attardés dans les salons de lecture pour se plonger dans les documents présentés. Des usagers non universitaires ont découvert la bibliothèque et qu’ils pouvaient s’y inscrire pour y emprunter des documents. Des étudiants des autres campus ou d’autres établissements d’enseignement supérieur ont également découvert le lieu et ses collections.

 

Petit plus : un live tweet a été assuré durant tout l’événement sur le compte twitter de la BU (@BUSaintEtienne). Un grand nombre de photos a été publié et reste consultable en ligne.  

Programme de la Fantastique Nuit Lovecraft

Plan de la Bibliothèque de Miskatonic